Témoignage de Cynthia

Je m’appelle Cynthia, j’ai 32 ans et je suis maman d’un adorable petite garçon qui a huit mois, Diego.

J’ai donc mis au monde ce costaud de 3,7 kg pour 53cm (à la naissance !) le 26 Janvier 2017. Un accouchement un peu long (13h) – normal pour un premier dit-on – mais qui s’est super bien passé. Comme j’ai accouché tard, je suis restée quatre jours à la maternité de Port Royal. J’en garde de merveilleux souvenirs, vraiment. Les sages-femmes, infirmières, toute l’équipe médicale a été au petits soins. Pendant ces quatre jours j’étais sur un petit nuage, je n’ai pas vraiment réalisé que j’avais mis au monde mon bébé, ni même que j’étais devenue maman. Je pouvais passer des heures à observer Diego dans son petit lit transparent. Scruter les moindres petits détails, ses mains minuscules, son petit nez, ses petites oreilles…
Ce qui m’a un peu chamboulée c’est de me retrouver seule la nuit, sans mon chéri. J’étais seule avec Diego, pas vraiment livrée à moi-même car les infirmières étaient là mais je ne sais pas, c’était une sensation étrange. C’était l’inconnu. Entendre son bébé pleurer, ne pas savoir quoi faire à part le mettre tout contre soi et le bercer.
Il a fallu un peu de temps avant que je prenne confiance et que je comprenne les pleurs de mon bébé.
De retour à la maison j’ai reçu beaucoup d’aide de la part de nos familles. Mon chéri m’a aussi beaucoup aidée, il a pris son congé paternité, il était donc avec nous à la maison. Le plus difficile pour moi a été le manque de sommeil.
Quand je suis crevée, je suis très irritable. J’allaitais Diego au lait maternel environ toutes les 1h30-2h00. Le cododo a été pour nous un choix logique. Cela me permettait d’être tout proche de mon bébé, donc de l’entendre respirer et surtout de ne pas me lever à chaque fois pour lui donner le sein.  Je me souviens également avoir beaucoup pleurer, de joie ! Je regardais mon bébé et j’étais tellement heureuse… Il était tellement beau (il l’est toujours hein). Je me disais : « c’est moi qui est mis au monde cette merveille ? » Ça a duré pas mal de temps… À vrai dire ça m’arrive encore huit mois après !
Les jours sont passés et mon chéri a repris le travail. C’est là que c’est devenu compliqué pour moi. Seule avec mon bébé de 8h00 jusqu’à 20h00, dur dur !
J’étais épuisée, j’avais à peine le temps de me laver et de m’habiller, parfois même je n’avais pas du tout le temps. Lorsque je croisais mon reflet dans le miroir j’avais peur : « Oh mon Dieu, c’est moi ça ?! » Ma mère a été d’un très grand soutien. J’ai la chance d’habiter tout près de mes parents. Quand j’avais besoin d’aide, je n’hésitais pas à l’appeler, c’est-à-dire, souvent, très souvent même ! Elle m’a aussi beaucoup rassurée, en me disant qu’il ne fallait pas que je m’inquiète. Que je venais de mettre un bébé au monde, et que cette fatigue était tout à fait normale, que bientôt tout rentrerait dans l’ordre.
Les trois premiers mois de ma nouvelle vie de maman ont été difficiles, principalement à cause de la fatigue et du manque de sommeil.
À partir du troisième mois j’ai pu souffler. Les tétées se sont espacées, les nuits étaient moins entrecoupées, j’étais plus reposée donc moins « grumpy » ! On a appris à se connaitre Diego et moi. Ses pleurs ne m’étaient plus inconnus. J’arrivais à reconnaitre ses pleurs de « J’ai faim ! », « Je veux un câlin ! », etc.
J’ai donc retrouvé du temps pour prendre soin de moi et prendre une douche plus longue que 2min30 !!
Et puis il y a eu les nuits complètes vers trois mois et demi/quatre mois ! Quelle fierté pour son papa et moi !
Depuis, tout roule ! Ma mère avait raison, tout est rentré dans l’ordre. C’est fou comme la vie est vachement moins compliquée quand on dort plus de 2h d’affilées !

Cynthia

http://douxcactus.com/
https://www.instagram.com/douxcactus.blog/