Témoignage d’Audrey

L’arrivée d’un enfant dans un foyer est vraiment quelque chose d’exceptionnel, c’est un bonheur immense qui concrétise vraiment son couple. Avant d’avoir un enfant, j’étais assez carriériste et à fond côté boulot mais depuis l’arrivée de mon bébé et surtout du deuxième je suis devenue une vraie maman poule et j’aime ça ! Depuis les premiers jours et aujourd’hui, plus de deux ans et demi après sa naissance, je regarde toujours mon fils dormir avant d’aller me coucher.

Mon premier bébé…

Je suis devenue maman en avril 2015 d’un petit Léonardo et j’ai envie de vous parler de mes débuts de maman qui n’ont pas toujours été faciles. En effet, on nous parle toujours de ce bonheur d’avoir un enfant mais jamais que ça peut-être difficile et le baby blues est toujours plus au moins tabou…
Léonardo est arrivé avec une semaine d’avance et nos premiers jours à la maternité ont été tout de même fatigants ! Il faut se remettre de l’accouchement (un premier accouchement est souvent assez long et la péridurale ne nous aide pas à nous remettre plus vite), gérer un bébé qui vient de naître, qui peut beaucoup pleurer et gérer les visites car évidemment toute votre famille et vos amis ont hâte de rencontrer votre merveille ! Bien sûr c’est un bonheur immense de rencontrer son enfant et on n’a pas envie de le lâcher, on n’arrête pas de le regarder et de le « respirer ». On est rempli d’amour, c’est indescriptible, vous verrez !

Les deux premiers jours à la maternité ont été très compliqués niveau allaitement. J’avais très mal, bébé ne prenait pas bien et continuait à perdre du poids… On m’a dit que je ne sortirais pas si bébé n’arrivait pas à grossir ! Je ne savais pas si c’était moi qui faisais mal les choses, j’ai essayé plusieurs positions, changer de côté… Je m’acharnais donc à continuer d’essayer d’allaiter et avec la montée de lait mes seins sont très douloureux ! Mon mari était même allé à la pharmacie acheter tout ce qu’il faut pour bien allaiter : crème, embouts de seins… Mais rien n’y faisait et je n’arrêtais pas de pleurer car je n’arrivais pas à nourrir mon enfant ! Quelle culpabilité ! J’ai craqué en pleine nuit alors que bébé pleurait parce qu’il a faim… J’étais rouge de douleur, fatiguée et toujours en larmes. Heureusement, mon mari a pris les choses en main et m’a dit d’arrêter tout et a demandé des biberons ! Il y a des sages-femmes qui sont très compréhensives et me disent de ne pas culpabiliser et puis il y a les autres. Et puis je trouve qu’on ne vous prépare pas assez !

En prenant les biberons, bébé a repris du poids et nous avons pu rentrer à la maison… Heureusement nous avions quelques biberons de côté et nous avons décidé d’acheter le même lait que celui de la maternité. Malheureusement bébé n’arrivait pas à prendre son biberon, j’essaye donc de l’allaiter mais ça ne marche pas… Grosse crise de larmes, je n’arrivais même pas à nourrir mon bébé, que se passait-il ? Bon, on a finalement compris que bébé n’aimait tout simplement pas les tétines que nous avions choisies ! Un petit tour à la pharmacie du coin pour acheter des nouveaux biberons et nouvelles tétines et le tour était joué ! Une fois notre bébé nourri, je me suis endormie pour une sieste de 2h, j’étais épuisée !

Je me rappelle que les deux premiers mois avec bébé ont été les plus compliqués. Il nous faut du temps pour prendre notre rythme, ou plutôt le rythme de bébé car lorsqu’on fait des enfants, c’est fini, on ne choisit pas toujours son planning et on s’adapte à son enfant. Et puis avouons-le, les premières semaines de bébé ne sont pas des plus intéressantes : il dort, il mange, il fait caca ! Donc nos journées ne sont pas passionnantes et cela peut-être très dur surtout avec la fatigue qui peut s’accumuler.
Surtout qu’en général pour un premier bébé on a un peu peur de sortir de la maison au début, mais il ne faut pas, prenez confiance en vous et mettez toute votre maison dans votre sac à langer (biberons, couches, tenue de rechange, petit jouet, etc.) !
Bon c’est peut-être difficile à croire mais au début on a le temps de ne rien faire… Et oui un biberon toutes les 3h ça revient vite ! Surtout qu’entre temps, vous essayez de rendormir bébé, vous lavez son biberon, vous voulez ranger un peu… Et puis vous le regardez un peu dormir aussi car vous le trouvez tellement mignon et exceptionnel !
Et puis l’arrivée d’un premier bébé peut être stressant surtout quand on se retrouve seule toute la journée avec lui pendant que le papa est au travail. On ose à peine aller se doucher ! Je me rappelle qu’au début j’avais peur d’aller me doucher et de laisser bébé tout seul. Je vérifiais toujours qu’il dormait bien et je prenais le babyphone que je posais juste en face de moi pour être sûre de ne rater aucun pleurs de bébé et de pouvoir courir s’il pleurait! Vous verrez si vous faites un deuxième bébé ce n’est pas la même chose ! Vous le prenez ce temps et s’il pleure un peu tant pis (non non je ne suis pas une mère indigne) !

Je voulais aussi vous dire que j’ai eu un petit passage difficile… Mon mari ne rentrait pas jamais avant 18h et un soir je n’ai pas pu m’empêcher… Il m’a retrouvée en pleurs dans le salon avec bébé qui pleurait… Et oui avec la fatigue et le sentiment d’être un peu toute seule, on peut craquer… Cela faisait quelques soirées que bébé pleurait sans raison le soir et je ne savais pas comment le calmer… Bref, mon homme a été super, m’a rassurée et surtout a commencé à rentrer plus tôt le soir !
Jeunes mamans, n’hésitez pas à parler au papa et demandez de l’aide (à votre homme, les grands-parents ou une copine ? Choisissez bien vos parrain/marraine aussi !) avant de craquer ! Vous avez le droit de vouloir respirer un peu et prendre un tout petit peu de temps pour vous ! Et pour les pleurs du soir sans raison apparente, j’ai appris plus tard que c’était un besoin de bébé à la tombée de la nuit ! Le bébé a un besoin d’exutoire pour libérer toutes les émotions de la journée. Il suffit  « juste» d’aller dans un endroit calme et d’essayer de le rassurer ! Et surtout ne stressez pas car sinon bébé le ressent et pleure encore plus !

Bref, je recommande aussi à toutes les mamans de dormir en même temps que bébé et d’arrêter de vouloir ranger la maison, faire le ménage. Si vous êtes fatiguée dormez ! Aussi, n’hésitez pas à remplir votre congélateur de plats préparés et faciles à réchauffer. Vous allez voir, vous n’aurez pas le temps de cuisiner ou de manger quelque chose de sain sinon ! Picard a été mon meilleur ami pendant ces premiers mois avec bébé ! Et si vous êtes en forme pendant votre congé maternité et que vous aimez cuisiner, préparez des bons petits plats maison et congelez-les !

Vous verrez, passés ces deux mois, bébé commence à bien évoluer, à moins dormir, à vouloir jouer et il ne faut pas hésiter à le stimuler avec des mobiles, des hochets, des marionnettes. Vous allez vous régaler ! En tout cas c’était comme ça pour moi. Et puis bébé va commencer à bien vous sourire et ça c’est magique ! Et si vous avez de la chance bébé commencera à mieux dormir la nuit !
Bon le problème c’est qu’après ces deux mois que j’ai trouvé les plus difficiles, il faut reprendre le travail. De mon côté, j’avais pris mes cinq semaines de congés payés juste après mon congé maternité, ce qui m’a permis de rester avec bébé un peu plus longtemps et je ne le regrette absolument pas ! Bon ensuite j’avais quand même hâte de retourner bosser (ben oui faut l’avouer quand même), j’avais quand même hâte de sortir de cette routine bébé, de voir du monde et parler à des adultes ! Ce qui est contradictoire, c’est qu’au bout de ma première journée de boulot, j’avais hâte de retrouver mon bébé et finalement il me manquait ! Heureusement vous me direz ! Par contre, le matin de mon premier jour, quand j’ai laissé bébé à la nounou ça n’a pas été facile… Pas facile de voir qu’une autre femme va s’occuper de mon petit bébé et passer ses journées avec lui ! Heureusement la nounou que nous avions prise nous envoyait un ou deux photos au début ! Mais ce que je détestais le plus quand je retrouvais mon bébé le soir c’était de sentir l’odeur de la nounou sur lui. Là c’était le bain direct ! Bref, les débuts ne sont pas forcément simples mais on finit par trouver son rythme et sa routine.
Un dernier conseil également, continuez à voir vos amis, à faire des dîners ou des déjeuners chez les copains ou à la maison ! Il ne faut pas se couper du monde pour bien vivre l’arrivée de bébé et ce changement de vie.

Pour ma part, à l’arrivée de bébé, je n’y connaissait rien… Je fouinais régulièrement sur le net mais ce n’est pas toujours une bonne idée parce qu’on y raconte de tout et des choses complètement contradictoire. Les soi-disant psys, journalistes, pédiatres,etc., qui écrivent des articles peuvent tous avoir des idées différents ! Et sur des sujets tels que : faut-il allaiter ? Faut-il laisser bébé pleurer ? Faut-il le faire dormir avec nous ou dans sa chambre ? Les avis divergent et on peut vite culpabiliser ! Du coup j’ai ensuite décidé de faire comme j’en avais envie et comme je le sentais pour mon bébé ! Qui de mieux que sa maman peut savoir ce qui est bon pour son enfant ?!

Aujourd’hui mon premier bébé a deux ans et demi et je suis à nouveau maman d’un deuxième petit garçon depuis un peu plus de deux mois ! Je suis moins stressée que pour le premier (même si finalement je n’étais pas trop stressée non plus) et on commence à trouver notre rythme, je redécouvre toutes les étapes d’évolution de bébé qui commence tout juste à attraper des objets et c’est génial (même si les débuts ont été compliqués) ! C’est tellement bien d’être avec mes deux loulous que j’ai décidé de prendre quasiment un an de congé parental (oui moi cette ancienne carriériste) ! C’est sûr que mes enfants m’ont changé mais j’adore ça ! Ma famille et le bonheur de mes enfants avant tout !

Audrey

https://www.instagram.com/lamamancocotte/