Témoignage de Steffy

L’accouchement, le fameux. Pour commencer nous sommes toutes différentes, la sensibilité à la douleur n’est jamais la même. L’accouchement fait peur, la plus part des femmes enceintes y rêveront la nuit : « Est-ce que je vais réussir ? » « Est-ce que je vais tenir face à la douleur ? »
Rassurez-vous, vous y arriverez car votre enfant vous donne une force intérieure que vous ne connaissiez pas de vous même.

Mon accouchement ne fera certainement rêver personne. Mais je commence déjà par vous dire que je vais très bien, que mon fils est en parfaite santé, que je ne regrette rien, et que si cela était à refaire je le referais 10000 fois! (La force intérieure je vous dis !)
En tant que jeune maman (21 ans au moment de mon accouchement), je tiens à faire passer un message, notre corps nous appartient, je ne critique pas les médecins mais on leur fait parfois un peu trop confiance, écoutez-vous…
J’ai été déclenchée pour un début de pré-éclampsie, à vouloir déclencher le plus naturellement possible (tampon, etc.), mon accouchement a mis 52h, entre le début des contractions et la naissance de mon fils.
Le travail étant tellement long, mon fils mal positionné (tête vers le haut), ils m’ont quand même demandé de pousser, bien évidemment 1h30 à pousser avec les forceps. Résultat :  une épisiotomie, une déchirure vaginale et une déchirure complète du périnée au troisième degré, une fracture du crâne pour mon fils, et pour couronner le tout, une hémorragie deux mois après l’accouchement pour un oubli de placenta, donc bloc opératoire, curetage, etc.

J’hurlais en leur disant que je voulais une césarienne…. Aujourd’hui une procédure est en cours car il s’avère que la tête de mon fils ne passait même pas dans mon bassin d’où aussi une fracture du coccyx. (Et oui la radio du bassin c’est pas pour rien !)

Aujourd’hui mon fils a 18 mois, il a des séquelles esthétiques, mais il va très bien, moi aussi. J’ai découvert le meilleure rôle de ma vie. Forcément j’ai des regrets, les regrets de toute maman avec des « et si, et si », mais voilà le mal est fait. Écoutez-vous, râlez si besoin est, c’est votre corps, forcément il faut les écouter car ce sont des professionnels mais parfois au fond de vous, quand vous savez que ce n’est pas normal, ne vous laissez pas faire. Je sentais bien que 1h30 de forceps ce n’était pas normal. Mais que dire quand on a 21 ans et qu’on est pas du milieu ?

Heureusement tous les accouchements ne ressemblent pas au mien !  Mais rassurez-vous, c’est un moment qui restera graver dans votre cœur à jamais, vous savez la phrase qu’on entend toutes enceintes : « Une fois ton bébé sur toi, tu oublies tout ! » Elle est réelle, croyez-moi même avec mon accouchement.
Je vous souhaite à toutes de vivre ce moment inoubliable qu’est de donner la vie.

Steffy

https://www.instagram.com/steffy_babyk/