Témoignage d’Emeline

Être enceinte un jour était pour moi une évidence. Depuis très jeune j’avais ce désir de maternité en moi. Quand j’ai rencontré le papa de mon fils le sujet est vite arrivé dans notre relation. Je crois même que nous n’étions pas encore un couple lorsque le sujet a été abordé. Malgré ce désir important, lorsqu’il m’a demandé d’arrêter la pilule, j’ai hésité. Trop tôt dans notre relation ? En effet cela ne faisait que deux mois, mais je l’aimais plus que tout et je savais que ça serait lui et pas un autre.
Sauf que pour moi c’était impossible de suivre mes cycles avec des applications ou autre car ceux-ci n’ont jamais été très réguliers plus de deux ou trois mois donc ce n’était pas toujours facile. Et lorsqu’un retard de règles se présentait, on savait que ça ne serait probablement pas à cause d’une grossesse mais de ces cycles irréguliers.
Je ne me voyais pas non plus faire de test d’ovulation à chaque fois. Pourquoi ? Simplement parce que pour moi c’est plutôt quelque chose de commercial. Une ovulation peut être perturbée par un évènement, une émotion alors si on fait attention à tout ça je trouve que c’est plus une perte de temps et un bourrage de crâne. Se focaliser là-dessus (et c’est toujours d’après moi) pourrait certainement en venir à briser un couple.
Alors un jour avec le papa de mon fils on s’est dit : « Tant pis, on vit notre vie et ça viendra quand ça viendra.» Soit un an pour la première fois, un tel bonheur lorsque nous l’avons su ! Mais celui-ci a été de courte durée car peu de temps après avoir appris cette grossesse je faisais une fausse couche. Un moment très difficile pour nous sauf que sans même m’y attendre, tellement anéantie, trois semaines après ma fausse couche, mon fils se logeait !
Pour cette nouvelle grossesse ça a été plus difficile d’y croire malgré la couleur intense des deux barres et la prise de sang positive elle aussi. L’échographie prescrite par mon médecin nous a finalement rassurée et enfin nous pouvions vivre cette grossesse pleinement ! À un moment nous avons pensé : « Et si l’un de nous avait un problème ? » et puis rapidement je me suis dis que ce n’était pas possible. Beaucoup de couples mettent plusieurs années pour avoir un enfant sans pour autant avoir de problème. On y arrivera peu importe le temps que ça prendra ! Il ne faut jamais perdre espoir !

Emeline