Témoignage d’Aurore

Fraîchement mariée, l’envie d’avoir un enfant grandissait de plus en plus en moi. Seulement, je ne me sentais pas encore prête. J’avais besoin de profiter, de voyager, d’être encore un peu égoïste avant de me lancer dans cette incroyable aventure. J’avais envie de prendre du temps pour moi, pour mon mari, nos familles et nos amis.
Un peu moins d’un an plus tard, j’avais assouvi plusieurs de mes envies dont plusieurs voyages que je rêvais de faire. Je me sentais prête et je décidais d’arrêter la pilule (dix ans que je la prenais) en accord avec mon mari qui lui était très impatient !
Je me souviens parfaitement de ce moment, de ce soir où j’ai pris la dernière petite pilule de la plaquette. Nous étions tellement excités, heureux et impatients. L’impression que notre vie allait prendre un tout autre tournant, que l’arrivée d’un petit bébé changerait tout ! Mais c’était sans compter sur dame nature…

Le mois suivant, nous devions partir à une crémaillère à 1h30 de chez nous et c’était le jour où j’étais censée avoir mes règles. Je les ai attendues toute la journée mais elles n’étaient pas décidées à se montrer. Je sentais une joie profonde en moi et je me suis surprise à le murmurer dans le creux de l’oreille de mon mari. Nous sommes restés prudents tout de même jusqu’au lendemain matin où je suis partie acheter un test de grossesse. Et là, négatif ! Ma déception fut tellement immense ! Je m’y voyais déjà, annonçant la bonne nouvelle à nos proches ! Je suis très impatiente dans la vie mais l’optimisme de mon mari m’aida à contrer cette émotion.

Le mois suivant, rebelote. Toujours pas de règles. J’avais rendez-vous avec ma gynécologue et elle ne trouva pas cela suspect. Je n’ai jamais bien été réglée hors prise de pilule et selon elle, cela arrive parfois. Pas évident de savoir donc quand j’étais en période d’ovulation. Elle me donna un petit traitement pendant deux mois pour m’aider à retrouver un cycle, ce qui échoua.

J’étais devenue tellement obsédée par le fait de tomber enceinte que j’avais même entrepris de prendre ma courbe de température pour voir à quel moment tombait mon pic d’ovulation. Tous les matins, avant de me lever, je prenais ma température. Autant dire que ce fut un fiasco. Cela faisait déjà six mois que j’attendais de voir les deux petits traits bleus sur le test de grossesse mais toujours rien. Vous me direz que six mois ce n’est pas très long mais autour de moi, tout mon entourage tombait enceinte en un mois. Forcément, on se pose milles et une questions. Pourquoi pas moi ? Pourquoi cela met autant de temps ? Y-a-t-il un problème ?

Puis, le 7ème mois j’appris une nouvelle qui me bouleversa. On avait diagnostiqué un cancer à mon père. Cette pensée de devenir enceinte m’abandonna et mon esprit tout entier fut tourné vers mon papa. Les examens étaient bons, et le moral remonta doucement. Et c’est là que je suis tombée enceinte ! Comme quoi, le mental joue beaucoup ! Je l’ai découvert trois semaines plus tard.
Ma gynécologue m’avait envoyé faire une échographie pour voir si je n’avais pas de soucis au niveau de mes ovaires. Tout était normal. Ce que je ne savais pas c’est que mon Petit Tilleul était déjà au creux de mon ventre mais on n’avait pas pu le déceler à l’échographie car il était vraiment tout minuscule.
Je suis tombée malade une semaine pensant à une gastro. Le médecin me demanda même si je n’étais pas enceinte. Comme je venais de faire l’échographie il était évident que non. Mais je décidais une semaine après de faire un test… Comme ça, pour voir.
C’était un matin pluvieux de février. Nous avions des amis à la maison suite à une belle soirée. Bien que je ne m’attende à rien (tellement blasée de faire des tests pour rien), j’entrepris quand même d’en faire un pour être certaine que ma « gastro » n’était pas en réalité un symptôme de femme enceinte. Sauf que contrairement à d’habitude, il ne fut pas longtemps pour que quelque chose apparaisse sur le test…

Et là, je les ai vues apparaître, les deux petites barres bleues…

Aurore