Témoignage d’Audrey

Ma première grossesse a été géniale !  Je n’ai jamais eu de nausées, je n’ai jamais vomi et j’étais vraiment en forme, je continuais les fiestas et autres sorties entre amis jusqu’à la fin de la grossesse ! Bon ok, par contre, j’avais pris pas mal de kilos (merci les Fêtes de Noël) : environ 16kg avec de belles joues rondes mais heureusement j’ai tout perdu en quelques mois (je me suis mariée avec Papa Cocotte six mois plus tard, il fallait bien que je rentre dans ma robe de mariée type sirène) !

Deuxième grossesse plus compliquée…

Moins de deux ans après la naissance de Léonardo (un adorable petit garçon né en avril 2015), nous étions déjà prêts à remettre ça ! Nous souhaitions que nos enfants soient proches alors on a décidé de se lancer dans le deuxième bébé ! On a laissé passer l’été pour pouvoir en profiter (soleil, apéro, etc.), puis début novembre j’étais déjà enceinte. L’annonce de cette grossesse a été très particulière… Je vous passe les détails mais fin novembre je pensais avoir du mal à avoir d’autres enfants (j’étais vraiment au fond du seau et crevée) puis juste avant nos vacances de Noël, j’apprends que finalement j’étais enceinte depuis six semaines environ malgré tous les tests (tests de grossesse et prise de sang) négatifs ! Quelle joie, quel magnifique cadeau de Noël !

Je suis actuellement enceinte de 32 SA et cette deuxième grossesse n’est pas aussi simple et facile que la première ! Voici les différences par rapport à ma première grossesse…
Des nausées, normal vous allez me dire mais je ne savais pas ce que c’était…
Un ventre qui grossit plus vite, du coup moins facile de cacher cette deuxième grossesse ! À deux mois de grossesse, je mettais déjà mes anciens pantalons de grossesse !
Une sciatique qui a pointé le bout de son nez dès mon troisième mois de grossesse merci l’ostéopathie qui m’a sauvée !
Une fatigue physique extrême depuis le début : eh oui entre le boulot et s’occuper du premier (même s’il est facile à vivre et très mignon), pas facile, voire impossible de se reposer ! Pour celles qui ont des enfants, pas besoin de dire que les grasses matinées n’existent plus ! Il parait qu’il est normal d’être fatiguée les trois premiers mois mais là ça dure encore (je crois qu’il y a eu seulement le quatrième mois de grossesse où je me suis sentie bien) !
Un rythme de vie plus compliqué, à cause de la fatigue c’était vraiment boulot, dodo, boulot, dodo ! Je m’endormais très tôt le soir (du coup beaucoup moins de moment à deux et de câlins…) et en semaine plus question d’aller dîner ou prendre l’apéro chez des amis ! De plus, tout le monde sait que quand on est fatigué on est moins patient avec les enfants. Ce n’est pas toujours facile de prendre sur soi pour que tout se passe bien à la maison!
Une fatigue psychologique très forte notamment à cause du boulot où certaines personnes ne prennent pas vraiment en compte votre état de grossesse… Récemment je suis rentrée en pleurs à la maison, là j’ai compris qu’il fallait que je m’arrête !
Des arrêts maladies : j’ai été arrêtée dix jours en avril, vers cinq mois de grossesse, pour me reposer et prendre du recul car je commençais à avoir des contractions, j’étais fatiguée et bien trop stressée. Aujourd’hui et depuis douze jours, je suis encore arrêtée et demain j’ai rendez-vous avec ma gynécologue qui va probablement poursuivre cet arrêt. On entrera dans la période des deux semaines de congés pathologiques…
Un congé maternité pris plus tôt : alors que pour ma première grossesse, j’avais décalé mon congé au maximum (trois semaines avant la date prévue d’accouchement soit deux semaines avant l’accouchement car mon bébé a pointé le bout de son nez un peu en avance), cette fois-ci pas question, je ne m’en sens pas capable et je l’attends avec impatience !
Un bébé pour début août, ce qui veut dire supporter les grosses chaleurs estivales ! Et à Toulouse, ça ne rigole pas ! Nous ne sommes que début juin et nous avons eu déjà plusieurs jours à plus de 30°C et les deux prochaines semaines s’annoncent bien chaudes aussi !

Bref, cette deuxième grossesse n’est pas aussi idéale que la première. Eh oui chaque grossesse est différente et une première grossesse au top ne veut rien dire pour la suivante ! Est-ce que l’inverse est vrai aussi ?

Mes chères poulettes, je voulais juste vous dire ici qu’il faut prendre soin de vous et de ce petit-être qui grandit dans votre ventre ! Lors de ma dernière échographie, on s’est rendus compte que notre petit bébé avait un léger retard de croissance (rien de grave ne vous inquiétez pas), mais à priori c’est typique de la fatigue ! Moi qui suis toujours à fond dans mon boulot et moi qui avais un peu l’impression de « laisser tomber » mes collègues proches avec ce dernier arrêt, j’ai vraiment pris conscience que je ne devais pas culpabiliser, que cet arrêt maladie était nécessaire et que je devais me reposer le plus possible… À la maison aussi, il faut savoir lever le pied et surtout penser à soi ! Futures mamans, reposez-vous !

Audrey

https://www.instagram.com/lamamancocotte/