Témoignage d’Elsa

Mais étrangement, quand j’ai appris ma grossesse, j’ai d’un seul coup lâché prise. Une sérénité, jamais ressentie jusqu’alors, m’a envahie et a pris la place sur tout le reste. J’avais juste envie d’être, de ressentir et surtout de ne pas réfléchir. Et c’est très naturellement que j’ai pris la décision (avec mon chéri bien-sûr) de ne pas savoir… Ne pas connaître le sexe de ce bébé qui se cachait et grandissait en moi. Comme si pour une fois, je laissais la magie opérer.
Lire le témoignage

Témoignage de Marine

C’est notre premier, nous n’avions pas de préférence et comme beaucoup le disent : « le tout c’est qu’il soit en bonne santé. » C’est la nature qui décide, on ne peut rien y changer, j’ai donc tenté de comprendre pourquoi j’avais cette envie pressante de vouloir connaitre le sexe de mon bébé pendant ma grossesse. À quoi venait-elle faire écho dans ma façon d’envisager la maternité si le sexe garçon ou fille m’importait peu ? Cela a-t-il changé ma façon de vivre ma grossesse ?
Lire le témoignage

Témoignage d’Amandine

Quelques semaines avant la date présumée de mon accouchement, pour diverses raisons, ma gynécologue nous donne la date de ma césarienne programmée. Je savais donc pertinemment qu’à cette date, bébé serait dans mes bras. À ce stade, j’ai réalisé cette chance de ne pas savoir le sexe. Je connaissais la date mais ne pas savoir le sexe rajouterait forcément beaucoup de magie à cette journée. 
Lire le témoignage

Témoignage d’Héloïse

« Mes hommes »… Je suis déjà si fière d’être si bien entourée. Et finalement, ce deuxième garçon ne viendrait-il pas renforcer cet amour inconditionnel, maternel, paternel et fraternel ? Et finalement, savoir le sexe à l’avance cette fois-ci n’aura-t-il pas été une bonne chose pour éviter le jour de la rencontre, une réaction éventuellement regrettable et pesante ?
Lire le témoignage

Témoignage d’Aurore

Nous n’avions pas de préférence. Nous voulions un bébé en parfaite santé et c’est ce qui nous importait le plus. Lors de l’écho des trois mois, notre médecin n’a pas voulu nous dire le sexe. Il n’était pas sûr de lui et ne préférait pas nous mettre en tête que nous aurions une petite fille ou un petit garçon alors que ce n’était peut-être pas le cas.
Lire le témoignage

Témoignage de Marie

Nous avions prévu tout un scénario et avions acheté une petite carte sur laquelle le médecin marquerait le sexe et que l’on ouvrirait ensemble. Me voilà donc dans le bureau du docteur en train de lui faire cette requête un peu particulière, qu’il a tout de suite acceptée ! Du coup pendant l’échographie je ne regardais pas trop.
Lire le témoignage