Témoignage de Liza

Parce que tout ça c’est un choix. Je dois choisir ce que je veux faire et quand je veux commencer. Bref c’est complètement dingue, je pleure, je ris, j’ai peur, je suis désespérée. Je suis triste de me dire que ce n’est pas Mathieu qui me mettra enceinte, ça sera une pipette. C’est sûr que c’est moins sexy qu’en faisant l’amour. Je dois faire le deuil de ça et bordel, que c’est violent. Mais je vais me battre, je vais protéger mon homme et j’ai même l’impression d’avoir déjà un enfant avec lui, qui veut venir mais qui ne peut pas ! J’ai l’impression que ça y est je suis prête, vraiment prête à être maman plus que jamais. Mon bébé, je ferai tout pour te donner la vie. Tu vas avoir deux chats, un papa incroyable, fort, drôle, intelligent et je suis tellement fière d’avoir à t’offrir ce père là !
Lire le témoignage

Témoignage de Marion

Presque un an plus tard, en juillet 2017, mon gynécologue avant de partir travailler dans un autre hôpital, finit par me prescrire la fameuse hystérosalpingographie étant donné qu'entre temps, en plus, mon mari a réalisé un spermogramme qui montrait une tératospermie. Je me sens quand même moins responsable sur le fait de ne pas arriver à retomber enceinte. Mais nouveau coup dur à accepter. En septembre, la radiologue me confirme ce à quoi je m'attendais déjà : une énorme hydrosalpinx à droite, la trompe droite est « fichue ». 
Lire le témoignage

Témoignage de @unjournousseronstrois

Le désir de bébé… Ce désir est présent en moi depuis… Toujours ! J’étais le genre de petite fille à aimer que ses barbies se marient et aient des bébés… Le cliché ! Mais il n’empêche que ce cliché est resté mon souhait de vie en devenant adulte. Et il se trouve que j’ai rencontré, surement pas par hasard, un homme pour qui ces rêves étaient aussi présents.
Lire le témoignage

Témoignage Anonyme

La PMA est souvent synonyme de parcours long et éprouvant, et la première étape de ce parcours, à savoir apprendre qu’il nous sera très difficile si ce n’est impossible d’avoir un enfant naturellement, est une des plus difficiles à mon sens. Cela faisait plus d’un an que nous essayions d’avoir un enfant, sans succès.
Lire le témoignage

Témoignage de Céline

Avec mon compagnon, nous nous pacsons, nous décidons d'acheter une maison et avons le souhait d'avoir des enfants. J'arrête la pilule, j'ai 28 ans, lui 34 ans. Les mois passent et il ne se passe rien. Je me dis que ce n'est pas grave, j'ai pris la pilule pendant 10 ans, il faut certainement que la machine se remette en route. Une année passe...
Lire le témoignage