Témoignage de Johanna

Je suis seule avec mon fils et je peux vous dire que je suis très fière de m'être levée toutes les heures de toutes ces nuits pendant ces sept longs mois pour câliner mon fils. Quel message je lui aurais transmis sinon ? Tu souffres mais je préfère dormir ? Tu peux appeler à l'aide mais je m'en fiche ? Le lait anti-colique, les longues balade en poussette, le portage, la diversification, les bouillottes sur le ventre... Ça allait mieux en journée mais pas la nuit. Et moi en solo, je ne tenais plus. De plus j'allais reprendre le travail, il fallait en finir. Dernier espoir avec une pédiatre, enfin une personne qui me prend au sérieux, elle me dit que ce sont bien des coliques et je repars avec une ordonnance de Julep gommeux.
Lire le témoignage