Témoignage de Julie

Pourtant, au bout d’une semaine, Marin souffrait de nouveau. Pour moi, ce n’était pas normal. Je parle vraiment de souffrance. Me remémorer son visage et son comportement me donne encore des frissons… Il n’était bien et apaisé que sur moi. Alors je le gardais sur moi bien sur. C’était dur, même si c’était mon rôle de maman et c’est toujours mon rôle aujourd’hui de tout faire pour lui et de l’accompagner dans la vie, j’avoue, c’était dur…
Lire le témoignage

Témoignage de Marine

Je dois avouer que les premiers mois de mon fils ont été terribles ; j'ai parfois l'impression d'avoir perdu tant de moments tous les deux. Je ne connaissais que très peu les biberons calmes et heureux blottis l'un contre l'autre. Chez nous cela rimait avec des cris de bébé et souvent des larmes de maman. Les siestes se comptaient en minutes et les essais pour calmer les pleurs ressemblaient à des heures interminables. À ce moment-là je n'avais qu'une hâte qu'il grandisse pour que cela cesse.
Lire le témoignage

Témoignage de Constance

À deux mois, nous étions en vacances, elle a commencé à vomir ses biberons en jets : différent mais tout aussi impressionnant. On était bien sûr dans un petit bled paumé. Un médecin généraliste, suspectant une sténose du pylore, nous a prescrit une échographie. On a attendu une éternité dans une salle d’attente un peu louche. On a dû supporter un échographiste aux blagues douteuses mais finalement c’était fini, on avait un nom : hernie hiatale dont le premier symptôme est le RGO.
Lire le témoignage

Témoignage Anonyme

Nous en avons parlé à un premier pédiatre qui nous a expliqué que cela était courant et qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter, qu’il fallait attendre que Bébé marche… Sauf que les journées devenaient insupportables, bébé souffrait, ne dormait pas, idem la nuit. Nous avons fini par changer de pédiatre qui, lui, a pris les choses en main. Il nous a expliqué que notre fille souffrait d’un RGO assez sévère. Nous avons débuté un traitement : lait épaissi (anti-reflux), Inexium et Gaviscon…
Lire le témoignage

Témoignage d’Alexandra

Nous repartons sans rien de plus, pas d’examen, pas d’écoute. « Bébé grossit bien : tout va bien. » J’entends cette phrase en permanence. Notre bébé d’un mois hurle de douleur, nous regarde avec des yeux désespérés et nous sommes impuissants. Je n’ai jamais autant souffert qu’à ce moment là. Il dort peu, déglutit, ravale, souffre même en dormant. La seule chose qui le soulage est le portage en écharpe.
Lire le témoignage

Témoignage de Noémie

Mais après ce changement de lait, aucune modification dans le comportement de ma fille. J'ai donc consulté une deuxième fois dans la semaine mais toujours le même discours, la PMI m'a dit qu’il fallait trois semaines pour que son corps s'habitue au nouveau lait... Sachant que ma fille était en crise devant le médecin de la PMI et qu'on l'entendait ravaler, je lui ai dit : « Vous entendez bien là ! » Elle m'a répondu : « Non, je ne vois pas de quoi vous parlez. » 
Lire le témoignage