Témoignage d’Amandine

Parce que clairement on est pas préparés… C’est vrai, avant on se dit que l’on va faire comme ci et comme ça. Qu’on est pas trop d’accord pour le cododo car tout le monde dit que c’est dangereux. Ensuite on se dit que je lui raconterai une petite histoire, je le bercerai, puis un bisou, des mots doux et dans son lit il s’endormira comme par magie ! Seulement en pratique c’est pas tout à fait pareil.

Bébé pleure alors qu’il a mangé, que sa couche est changée, qu’on lui a fait des câlins et des bisous… Et pourtant il pleure. Cela peut vite être désarmant ! Alors pour nous, personnellement, la théorie du : « Il faut laisser pleurer bébé, il va finir par s’endormir. » je ne suis pas du tout d’accord. C’est un petit être qui n’a pas demandé à  sortir du ventre de sa maman où il était si bien au chaud nourri et bercé.
Donc nous on suit le rythme de notre baby girl. Et si elle a besoin de moi à ses côtés pour s’endormir calmement alors je dors avec. Si le lendemain ce n’est pas le cas, on ne le fait pas. Et entre nous c’est quand même super de faire ça. La voir si paisible, en confiance sur soi, ça apporte tellement de bien-être et de bienveillance. Notre fille a bien compris les nuits depuis environ deux semaines, la première nuit qu’elle a faite, c’était bizarre. Je me souviens, le matin son père me dit : « Je vais voir si elle respire c’est bizarre. » Et moi y a des nuits où je me levais aux heures du biberon de nuit… Mais rien… Alors je finissais par m’endormir toute habillée sur le lit en guettant le moindre mouvement, yeux ouverts ou face à la camera ! Oui parce que nous avons choisit d’avoir une camera… D’autres diront que c’est trop mais nous on a besoin de ça pour être sereins. Et puis aussi parce que ça nous rassure de la voir endormie, car sans l’image c’est difficile, on ne voit pas comment elle est dans son lit par exemple. Bon cela peut aussi faire devenir parano,  on est toujours là à vouloir savoir si elle respire bien, si elle a pas trop chaud, pas trop froid bref des trucs de parents. On s’inquiète toujours pour tout et rien mais comme dit ma Maman et : « Ce n’est que le début. »

Après pour les siestes de mademoiselle, j’avoue ne pas être encore au point car c’est pareil, on suit son rythme… elle dort ok, si elle ne dort pas (et qu’elle pleure pas ! ) alors on fait autre chose (ou on essaie de comprendre ses pleurs !).
Mais depuis quelques jours j’essaie d’instaurer un petit rythme parce que va bientôt venir l’heure ou je vais devoir retourner au travail et laisser ma fille chez la nounou… Donc on essaie la sieste du début d’après-midi qui est partiellement calée, et autour, on avise encore selon ce qu’elle veut faire. Cependant nous avons choisi de suivre son rythme à elle. Alors elle n’a pas d’heure précise pour se lever ou se coucher, nous nous adaptons à elle.

Je ne pense pas qu’écouter son bébé le fasse devenir dépendant mais au contraire, cela ne peut que l’aider a se sentir compris, aimé, et rassuré pour qu’ainsi plus grand il puisse être confiant. Aussi je termine en disant aux futurs parents qu’il faut se faire confiance et faire confiance à son bébé. Voilà j’espère que mon histoire pourra servir.

Amandine